24h Le Mans
15/06/2019 - 14:30

24 Heures du Mans - Du warm-up à la course

Alors qu’approche le départ de la 87e édition des 24 Heures du Mans, ce tour d’horizon annonce une course dont la spécificité rend tout pronostic aléatoire, tant la motivation de chacun est décuplée non seulement par les enjeux, mais aussi le désir d’inscrire son nom au palmarès de la légende.
24 Heures du Mans - Du warm-up à la course

Le warm-up a abouti à une hiérarchie identique aux qualifications entre les deux voitures de Toyota Gazoo Racing, la #7 précédant la #8 en tête du classement général. Mike Conway, Kamui Kobayashi et José Maria Lopez (#7) ne se sont encore jamais imposés dans la Sarthe. Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima (#8) visent une deuxième victoire consécutive, qui ferait d’Alonso le premier ancien champion du monde de Formule 1 multiple vainqueur aux 24 Heures du Mans.

En cas de victoire de Toyota, quel que soit l’équipage vainqueur, les 24 Heures du Mans 2019 connaîtront une grande première : qu’il s’agisse de Nakajjima ou de Kobayashi, un pilote japonais remportera pour la première fois un titre de champion du monde FIA.

SMP Racing est monté en puissance au fil de la Super Saison du Championnat du Monde d’Endurance. Les derniers résultats de l’écurie russe annoncent un beau duel avec Rebellion Racing pour le podium… tout en profitant de la moindre défaillance de Toyota.

G-Drive Racing, TDS Racing et Signatech Alpine Matmut ont bouclé en tête du warm-up. Les concurrents venus de l’European Le Mans Series (ELMS) ne manqueront pas de jouer les trouble-fête dans la lutte pour le Trophée Endurance FIA de la catégorie, qui oppose Signatech Alpine Matmut à Jackie Chan DC Racing. A commencer par G-Drive Racing, qui court toujours après sa première victoire LMP2 au Mans après trois sacres consécutifs en ELMS. Mais la surprise pourrait notamment venir de Duqueine Engineering, qui peut compter sur les talents d’un double vainqueur des 24 Heures : Romain Dumas.

C’est probablement en catégorie LM GTE Pro que la hiérarchie est la plus indécise, malgré la domination de Porsche en qualifications et au warm-up. Le constructeur allemand compte rester maître après sa victoire de 2018, Ford souhaite terminer en beauté son programme GT en Championnat du Monde, Corvette veut fêter dignement les adieux de sa C7.R, Ferrari cherche à terminer victorieusement après une Super Saison difficile, Aston Martin espère signer la première victoire sarthoise de sa nouvelle Vantage AMR et BMW, qui achève également son programme en Championnat du Monde, aimerait également soigner sa sortie.

En catégorie LM GTE Am, la situation est tout aussi incertaine. Plus ancienne voiture du plateau, l’Aston Martin Vantage GTE reste remarquablement compétitive, alors que la fiabilité de Ferrari lui permet de conserver toutes ses chances de victoire. Chez Porsche, qui a terminé en tête du warm-up, il s’agit de confirmer la victoire de 2018. La Ford GT de Keating Motorsports sera l’une des attractions à suivre : c’est la première apparition de cette voiture dans cette catégorie.

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, PHOTO OFFICIELLE DES VOITURES, SAMEDI 1er JUIN 2019. Il reste encore une demi-heure avant que les 61 concurrents n'abordent le premier virage de la 87e édition des 24 Heures du Mans.