24h Le Mans
12/06/2019 - 13:00

24 Heures du Mans - Ben Keating (Keating Motorsports), une vie for(d)midable

Quel que puisse être le résultat, cette 87e édition des 24 Heures du Mans restera pour Ben Keating un souvenir particulier. En engageant pour la première fois la Ford GT en catégorie LM GTE Am, il prolonge une longue tradition familiale liée à la marque à l’ovale bleu.
24 Heures du Mans - Ben Keating (Keating Motorsports), une vie for(d)midable

Chez les Keating, Ford fait partie du patrimoine familial : « Ce sont mes cinquièmes 24 Heures du Mans et c’est très spécial pour moi d’être au départ avec la Ford GT. Je suis concessionnaire et revendeur Ford aux Etats-Unis. Mon grand-père était concessionnaire Ford. Il a eu cinq enfants, dont quatre sont devenus concessionnaires de la marque, sourit Ben Keating. J’ai donc grandi en vendant des Ford et, pour moi, ça a toujours été un rêve de faire courir la Ford GT ici au Mans. Ford a rendu cela possible pour la première fois en 2019, alors j’ai sauté sur l’occasion. »

Après une première participation sarthoise sur Viper GTS-R en 2015, Ben Keating passe en prototype en 2016 et 2017, respectivement sur Oreca 03R et Riley (catégorie LMP2), avant de revenir en GT… avec la troisième marche du podium LM GTE Am en 2018 sur Ferrari 488 GTE. Cette année, il offre un nouveau chapitre à la saga de sa famille avec Ford. « Habituellement, les GT ne me paraissent pas si différentes, mais la Ferrari et la Ford le sont bel et bien, indique Ben Keating. La Ford GT a un centre de gravité plus bas et semble mieux dans les virages, tandis que la Ferrari était plutôt meilleure en accélération. Toutes deux sont faciles à conduire, ce qui est très important pour une course de 24 Heures. »

Un autre point commun entre Ben Keating, Ferrari et Ford : l’Etat du Texas, le « Lone Star State »terre natale du pilote-propriétaire-concessionnaire. L’an dernier, sa Ferrari 488 a bénéficié du soutien de l’écurie Risi Competizione, basée à Houston, avec à l’arrivée cette troisième place de la catégorie LM GTE Am partagée avec Jeroen Bleekemolen et Luca Stolz. « J’ai beaucoup aimé faire les 24 Heures l’an dernier avec Giuseppe (Risi, propriétaire de l’écurie. Ndlr), s’enthousiasme Ben Keating. C’est une grande équipe mais nous avons également connu une bonne course. » Bien sûr, lorsqu’on pense à la Ford GT - et aussi à la vue des décorations spéciales des voitures d’usine en LM GTE Pro -, impossible de ne pas penser à un autre Texan : Carroll Shelby, qui, en 1966 et 1967, signa les deux premières victoires de Ford sous les couleurs de Shelby American. « Une belle filière texane, effectivement », conclut Ben Keating dans un sourire.

Cliquez ci-dessous pour en savoir plus sur Keating Motorsport :

24 Heures du Mans – Keating Motorsports (catégorie LM GTE Am)

PHOTO - LE MANS (SARTHE, FRANCE), PLACE DE LA REPUBLIQUE, PESAGE, LUNDI 10 JUIN 2019. Outre le débutant brésilien Felipe Fraga, Ben Keating poursuit sa collaboration avec le Néerlandais Jeroen Bleekemolen, avec qui il va disputer ses cinquièmes 24 Heures du Mans.

Actualités associées