24h Le Mans
Le 12/04/2018 12:00

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (4) - 1997-1999

Faute de voitures à la hauteur de leur talent, douze pilotes des années 1980 et 1990 ont mené une double carrière en endurance, qui leur a permis de remporter les 24 Heures du Mans. Avec, pour ce quatrième et dernier épisode, Stefan Johansson, Allan McNish et Pierluigi Martini.

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (4) - 1997-1999

Pour Stefan Johansson et Pierluigi Martini, la victoire aux 24 Heures du Mans est venue sur le tard, après une longue carrière en Formule 1. A l'inverse, Allan McNish a fait très rapidement de l'endurance son terrain de prédilection, qui lui a valu l'un des plus beaux palmarès de l'histoire de la discipline.

Stefan Johansson, les 24 Heures et la monoplace à tous les temps - Champion d'Angleterre de Formule 3 en 1980, Stefan Johansson a connu la plupart des autres grandes disciplines de la monoplace (Formule 2, Formule 1, trois participations aux 500 miles d'Indianapolis), mais il a su, comme beaucoup d'autres pilotes du début des années 1980, suivre le chemin parallèle de l'endurance et des 24 Heures du Mans. En 1983, l'année de ses débuts en Formule 1, il découvre la Sarthe dans le giron de Reinhold Joest, avant de devenir pilote d'usine Mazda et de retrouver Joest pour la victoire en 1997. Pour ce sommet de sa carrière, le pilote suédois monte sur la plus haute marche du podium en compagnie de Michele Alboreto, son ancien coéquipier chez Ferrari en Formule 1 en 1985 et 1986... et un débutant victorieux nommé Tom Kristensen. Au fil de sa longue histoire mancelle, Stefan Johansson partage le volant avec d'autres vainqueurs des 24 Heures (Klaus Ludwig, Yannick Dalmas, Emanuele Pirro, JJ Lehto ou encore Jan Lammers) et devient même pilote et propriétaire d'écurie. Aujourd'hui reconverti dans le management, il s'occupe entre autres de Scott Dixon, vu en 2016 et 2017 aux 24 Heures du Mans sur la Ford GT et vainqueur des 500 miles d'Indianapolis.

Stefan Johansson (né le 8 septembre 1956) - 15 participations aux 24 Heures du Mans de 1983 à 2012 (1 victoire en 1997), 69 Grands Prix disputés de 1983 à 1991 (12 podiums).

Allan McNish, l'Ecossais volant - Allan McNish a incontestablement été l'une des plus grandes figures de l'histoire de l'endurance, au fil d'une carrière où la Formule 1 ferait presque figure de (belle) parenthèse. Après avoir remporté sa première de ses trois victoire aux 24 Heures du Mans dès sa deuxième participation en 1998, il rejoint Toyota pour les 24 Heures 1999, puis le programme de développement qui conduit le constructeur japonais en Formule 1 en 2002. Allan McNish y est enfin titulaire, après avoir été pilote essayeur chez McLaren et Benetton. Après cette unique saison de F1, il revient à temps plein en endurance chez Audi, selon lui "la meilleur décision qu'il ait jamais prise", comme il le confiera fin 2013 au moment de sa retraite. Qu'on en juge : son palmarès cumule trois victoires au Mans, quatre aux 12 Heures de Sebring et à Petit Le Mans, trois titres en American Le Mans Series et un en Championnat du Monde d'Endurance... Sans oublier une popularité jamais démentie, grâce à un humour ravageur (servi par un accent écossais inimitable !) au micro et à une exceptionnelle combativité au volant. Aujourd'hui, il est un commentateur réputé de la Formule 1, tout en officiant comme team manager de l'équipe Audi en Formule E.

Allan McNish (né le 29 décembre 1969) - 14 participations aux 24 Heures du Mans de 1997 à 2013 (3 victoires en 1998, 2008 et 2013), 16 Grands Prix disputés en 2002.

Pierluigi Martini, la dernière victorieuse - Après une longue carrière en Formule 1, Pierluigi Martini a finalement signé lui aussi aux 24 Heures du Mans la plus importante victoire de sa carrière. Une consécration tardive mais méritée, après dix saisons de Formule 1 où, jusqu'en 1995, une belle persévérance lui a tout de même offert quelques top 5. Douze ans après sa première participation sur Lancia en 1984, il retrouve les 24 Heures du Mans avec Porsche en prototype (1996) puis avec la 911 GT1 (1997), avant de d'accompagner en tant que pilote d'usine le passage de BMW en LMP1 en 1998 et 1999. Cette dernière année, la BMW V12 LMR qu'il partage avec Yannick Dalmas et Joachim Winkelhock hérite du commandement le dimanche, après la sortie de route de la voiture de leurs compagnons d'écurie Tom Kristensen-JJ Lehto-Jörg Müller. Pierluigi Martini doit contenir la pression de la Toyota GT-One de Katayama-Suzuki-Tsuchiya jusqu'à ce que celle-ci lâche prise à la suite d'une crevaison. Pour sa dernière participation mancelle, le pilote italien a également la joie de recevoir le drapeau à damier.

Pierluigi Martini (né le 23 avril 1961) - 5 participations aux 24 Heures du Mans de 1984 à 1999 (1 victoires en 1999), 118 Grands Prix disputés de 1984 à 1995.

 

Cliquez ci-dessous pour en savoir plus sur les pilotes de Formule 1 vainqueurs au Mans entre 1988 et 1999 :

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (1) - 1988-1990

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (2) - 1992

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (3) - 1994-1996

 

Photo (Archives ACO / Christian Vignon) : Sitôt franchie victorieusement la ligne d'arrivée des 24 Heures 1999, Pierluigi Martini est félicité à même la piste par Joachim Winkelhock, l'un de ses coéquipiers.

24 Heures du Mans 16/17 juin 2018 - billetterie


Actualités associées


12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (3) - 1994-1996

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (3) - 1994-1996

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (2) - 1992

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (2) - 1992

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (1) - 1988-1990

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (1) - 1988-1990

Douze vainqueurs entre 24 Heures du Mans et Formule 1 (3) - Les années 1980 et 1990

Douze vainqueurs entre 24 Heures du Mans et Formule 1 (3) - Les années 1980 et 1990

Douze vainqueurs entre 24 Heures du Mans et Formule 1 (2) - Les années 1960, 1970 et 1980

Douze vainqueurs entre 24 Heures du Mans et Formule 1 (2) - Les années 1960, 1970 et 1980

Douze vainqueurs entre 24 Heures du Mans et Formule 1 (1) - Les années 1950 et 1960

Douze vainqueurs entre 24 Heures du Mans et Formule 1 (1) - Les années 1950 et 1960

24 Heures du Mans et Formule 1 (6) - L'empreinte de Ferrari

24 Heures du Mans et Formule 1 (6) - L'empreinte de Ferrari

24 Heures du Mans et Formule 1 (5) - Graham Hill, la triple couronne du roi

24 Heures du Mans et Formule 1 (5) - Graham Hill, la triple couronne du roi

24 Heures du Mans et Formule 1 (4) - Jochen Rindt, à toute vitesse

24 Heures du Mans et Formule 1 (4) - Jochen Rindt, à toute vitesse

24 Heures du Mans et Formule 1 (3) - Phil Hill, un doublé américain

24 Heures du Mans et Formule 1 (3) - Phil Hill, un doublé américain

24 Heures du Mans et Formule 1 (2) - Mike Hawthorn, le pionnier anglais

24 Heures du Mans et Formule 1 (2) - Mike Hawthorn, le pionnier anglais

24 Heures du Mans et Formule 1 (1) - Quatre Champions du Monde et dix histoires

24 Heures du Mans et Formule 1 (1) - Quatre Champions du Monde et dix histoires

News history Dernières actualités