24h Motos
Le 17/03/2017 18:15

L'action des 24 Heures Motos dans l'objectif de David Reygondeau

Aujourd’hui photographe officiel de la FIM, David gère également Good-Shoot, son agence qu’il a créée il y a quelques années et où évoluent notamment Jacky Ley et Patrick Boisvert. David nous fait partager aujourd’hui son cliché mythique sur les 24 Heures Motos.

L'action des 24 Heures Motos dans l'objectif de David Reygondeau

David Reygondeau est aujourd’hui l’un des photographes les plus reconnus dans le petit monde de la moto. Rien ne le prédestinait pourtant à entrer dans l’univers de la compétition motocycliste. C’est en effet pendant son service militaire que David commence à s’intéresser à la photographie. Après son service, il rentre à l’EFET, une école de photo réputée à Paris, au début des années 90. Son but est alors de devenir reporter de guerre. Il sera d’ailleurs envoyé pendant un de ses stages par l’agence Gamma couvrir la guerre de Yougoslavie. « Je devais notamment faire un sujet sur les réfugiés mais je m’imaginais autre chose, avoue-t-il aujourd’hui. Le seul truc qui me chagrine un peu de cette expérience c’est que je n’arrive plus à retrouver mon accréditation qui m’avait été délivrée par les Nations Unis ! » De retour en France, David commence à réaliser ses premiers reportages sur le sport motocycliste, notamment lors du Supercross de Paris-Bercy. S’il vend bien évidemment ses images aux magazines ou aux journaux, il décide de fonder sa propre agence quelques années plus tard. Good-Shoot fait depuis référence sur les paddocks des différents championnats auxquels David et son équipe se rendent comme le MotoGP, le championnat du monde Superbike ou encore l’Ice Speedway, une discipline qu’il a commencé à suivre il y a quelques années.

Le championnat du monde d’endurance et les 24 Heures Motos ont cependant une place de choix dans l’agenda de David. « Dès que j’ai commencé à faire de la photo, je me suis intéressé à l’endurance, dit-il. Je trouve cette discipline magique avec de très belles lumières comme au coucher ou au lever du soleil. On peut aussi voir les efforts que produisent les pilotes sur leur visage. C’est vraiment une discipline très intéressante à suivre. » Aujourd’hui photographe de la Fédération Internationale de Motocyclisme ou encore de Eurosport Events sur le championnat du monde d’endurance, David se rappelle très bien d’une photo qu’il a prise lors des 24 Heures Motos. C’était lors de l’édition 2006. Cette année-là, Christophe Guyot avait réussi un joli coup en enrôlant Gary McCoy, vainqueur de trois Grands Prix en 500cc en 2000. « C’était l’attraction, explique David. Le GMT était en tête au petit matin et on pouvait voir que Gary était vraiment à l’attaque. Je me suis placé juste après la passerelle Dunlop avec mon 500mm. Et là il tombe juste devant mon objectif. J’ai donc mitraillé pour avoir la série de sa chute mais je ne l’ai pas vu tomber. C’était un peu un coup de chance. Il était environ 10h00 donc la lumière était également jolie. Heureusement, Gary ne s’est pas fait trop mal sur cette chute. » Le GMT 94 terminera finalement troisième de cette édition des 24 Heures Motos. Cette photo paraîtra notamment le jeudi suivant la course dans Moto Journal. David sera bien sûr au rendez-vous de cette quarantième édition des 24 Heures Motos dont le départ sera donné le 15 avril à 15h00.

Pour retrouver l'ensemble des images de David Reygondeau, rendez-vous sur : good-shoot.com

Billetterie HJC Grand Prix de France Moto Le Mans 19/20/21 mai 2017

Dernières actualités